top of page
Test.jpg

S

O

ollywood

ymphony

RCHESTRA

© 2007 HSO Photo Bill Dow - Publiée avec son aimable autorisation - All rights reserved

 

antony--and-cleopatra-John-scott.jpg

ANTHONY & CLEOPATRA

NOUVELLE ADAPTATION 

HSO-JOHN-SCOTT.jpg

A MASTER CONDUCTOR 

JOHN SCOTT UNOFFICIAL WEBSITE

HOLLYWOOD SYMPHONY ORCHESTRA

UN GRAND MOMENT

musiques de films POUR LE COMPOSITEUR

ET LES ORGANISATEURS 

JOHN SCOTT, FONDATEUR DE L'ÉVÈNEMENT

REND HOMMAGE AUX CINÉMA ET À SES CRÉATEURS

DE MUSIQUES DE FILMS

 John Scott collabora régulièrement avec le Hollywood Symphony Orchestra, et ce depuis le début des années 2000. L’orchestre américain, spécialisé dans les enregistrements de musique de film hollywoodienne et les concerts de musique classique, est surtout connu pour abriter en son sein quelques uns des meilleurs musiciens américains du moment dans le domaine de la musique symphonique. John Scott travailla par le passé avec le HSO sur des ré enregistrements complets de certaines de ses œuvres (« Study in Terror » par exemple).

2005 marque la consécration du projet de John Scott pour la fondation de sa société, marquée par un grand concert d’ouverture à Los Angeles. Début 2006, le compositeur crée la « society of the HSO » et occupe à la fois le poste de directeur artistique et de chef d’orchestre. Objectif : mener une série de grands concerts exceptionnels afin de redorer le blason de la musique de film symphonique et d’interpréter les œuvres de certains musiciens contemporains proches du cinéma – on retrouve par exemple Stravinsky ou Prokofiev dans certains programmes des concerts du « society of the HSO ».

 

  

© 2007 HSO Photo Bill Dow - Publiée avec son aimable autorisation - All rights reserved

 

Pour John Scott, l’année 2006 fut une année intense, car le travail avec le Hollywood Symphony Orchestra fut à la fois passionnant et compliqué. Hormis les éditions CD de certains de ses scores plus anciens (« William the Conqueror », « The People That Time Forgot », « The Warm Blooded Sea », etc.), Scott travailla d’arrache-pied sur son double poste de directeur artistique et de chef d’orchestre du HSO, un ensemble qu’il connaissait déjà bien puisqu’il le dirigea à plusieurs reprises dans le passé lors de sessions d’enregistrement (notamment pour la musique du dernier film de Jacques Cousteau, « Baikal - Beneath the Mirror » et pour la recréation de sa partition pour « Study in Terror »).

Parmi les projets importants du HSO, il y eut le double programme « Wind in the Willows » et « l’octuor pour instruments à vent » de Stravinsky dirigé par Masatoshi Mitsumoto, puis une performance publique de la musique du film muet « Dr Jekyll & Mr. Hyde ».

Dès lors, le HSO était prêt à s’embarquer pour une série de concerts live en collaboration avec la Film Music Society. Après l’annulation du premier concert inaugural prévu en 2005 au International Cultural Center Auditorium, Scott dirigea le HSO au Royce Hall Auditorium de Los Angeles, près de la prestigieuse UCLA (University of the City of Los Angeles). L’acoustique exceptionnelle de la salle attira de nombreux compositeurs par le passé. Stravinsky y travailla quelques temps lors de son séjour à Los Angeles, tout comme John Williams, qui y enregistra sa musique pour « Memoirs of a Geisha » .

 

Le concert inaugural du 18 mai 2006 se déroula dans de très bonnes conditions en présence d’un prestigieux public réunissant certaines grandes personnalités de la musique de film. L’événement fut ensuite retransmis au KMZT le 20 août 2006, une radio de musique classique de la Californie du sud. L’année 2005 fut marqué par la disparition tragique de deux grands maîtres de la musique de film américaine : Jerry Goldsmith et Elmer Bernstein.

C’est pourquoi le concert inaugural au Royce Hall Auditorium débuta par un vibrant hommage à Goldsmith avec la musique du film « Logan’s Run », puis une interprétation solide du score de Bernstein pour « Sweet Smell of Success ».

Le programme du concert enchaîna ensuite avec une série de grands classiques du Golden Age hollywoodien : « King’s Row » d’Erich Wolfgang Korngold, « A Streetcar Named Desire » d’Alex North et « Peter Gunn » d’Henry Mancini.

Vint ensuite une performance poignante du célèbre « Adagietto » de la « Cinquième Symphonie » de Gustav Mahler (utilisée dans le film de Visconti « Mort à Venise ») et une suite symphonique du « Greystoke » de John Scott. La première partie du concert s’acheva enfin avec un arrangement de la musique du film « Around the World in 80 Days » de Victor Young. Après une entracte de quelques minutes, le concert repris lors de sa deuxième partie avec le score de « Memoirs of a Geisha » de John Williams, suivi du score pour le film « Scott of the Antartic » de Ralph Vaughan Williams (réadapté plus tard sous la forme d’une symphonie baptisée « Sinfonia Antarctica »).

 

Le concert se conclut enfin sur une réinterprétation de la musique de Scott pour le film « Antony and Cleopatra » écrite en 1972, et réadaptée par le compositeur pour y inclure des narrations interprétés par les acteurs Samantha Eggar, Michael York et Alan Mandel (respectivement Cléopâtre, Antony et Enobarbus). Pour John Scott, cette idée de mélanger narration et musique était un défi personnel passionnant et quasiment inédit pour un concert en rapport avec la musique de film.

© 2007 HSO Photo Bill Dow - Publiée avec son aimable autorisation - All rights reserved

SAMANTHA EGGAR  & MICHAEL YORK  EN ÉCHANGE AVEC LE COMPOSITEUR

Le deuxième concert du HSO se déroula à nouveau au Royce Hall le 7 octobre 2006. Au programme : « Lawrence of Arabia » de Maurice Jarre, « Man with the Golden Arm » d’Elmer Bernstein, « Havana » de Dave Grusin, « Exodus » d’Ernest Gold, « Final Countdown » de John Scott, « El Cid » de Miklos Rozsa et « The Matrix » de Don Davis. Puis, en deuxième partie du concert : « Flags of our Fathers » de Clint Eastwood, « Dracula » de John Williams, « World Trade Center » de Craig Armstrong, « The Alamo » de Dimitri Tiomkin et un arrangement pour chœur et orchestre de la musique du film « Alexander Nevskky » de Prokofiev.

 

Grâce à cette série de concerts, le « Hollywood Symphony Orchestra Society » récolta de nombreux fonds et quelques partenariats qui permirent alors à l’orchestre de livrer une série de nouveaux concerts à venir.  

 

 

Pour John Scott, ces concerts événements avec le Hollywood Symphony Orchestra constituent une première dans le monde de la musique de film, dont l’objectif principal est de démontrer que les partitions écrites pour le cinéma sont tout à fait adaptables pour le public des salles de concert. Ce sont des œuvres à part entières qui peuvent aussi bien s’apprécier avec ou sans le support visuel, possédant leurs propres qualités musicales et créatives.

L’autre objectif du projet de John Scott, c’est de donner le pas à d’autres organismes dans l’espoir de produire des concerts similaires à travers les grands orchestres de par le monde, pour pouvoir relancer l’intérêt du public pour les concerts de musique de film et de favoriser les grandes œuvres symphoniques d’aujourd’hui ou d’antan.

 

Une expérience unique partagée

avec d'autres artistes 

John Scott

Président et fondateur

 

John Beal

General manager

 

Hilary Mackendrick

Vice Présidente

 

 

Charlton Heston &

Agamennon Films

congratulate John Scott

and the Hollywood Symphony

Orchestra for this night

performance.

 

Agamennon Films is Pleased to announce the upcoming DVD release of the newly restored version of William Shakespeare's

ANTHONY AND CLEOPATRA

Staring Charlton Heston

and Hildegard Neil.

 

 

© 2007 HSO Photo Bill Dow - Publiée avec son aimable autorisation - All rights reserved

Maestro Christopher Young apprécie l'événement. 

Teaser/promotion du concert de 2006

avec le Hollywood Symphony Orchestra ©HSO/John Beal

1rt teaser HSO - 

bottom of page