top of page

PATRICK MICHAEL O'HARA SCOTT

BRITISH FILM MUSIC COMPOSER

Des profondeurs de la Terre à la conquête spaciale 

La signature musicale

du festival

>l'aventure Jules Verne 

belem.jpg

UNE OEUVRE

GRANDIOSE

dauphin.jpg

EXPÉDITION

EN PROFONDEUR

WORLD EVENTS 

Transformer LA NATURE  

ET L'ESPRIT DES GRANDS HOMMES

EN MUSIQUE,

LE CRÉDO DE JOHN SCOTT

Depuis sa création, le Festival Jules Verne rend hommage aux plus grands explorateurs, navigateurs, inventeurs, et aventuriers de tous les temps, tous ceux qui, d’une façon générale, on su faire évoluer la science et prendre soin de notre belle planète bleue.

De grands noms nous viennent simultanément à l’esprit : Neil Armstrong et Buzz Aldrin, Jane Goodall, Ray Harryhausen, des acteurs de renommée internationale comme Kirk Douglas et Tony Curtis, des metteurs en scène qui ont su évoluer avec leur temps et apporter un renouveau technologique à leur art comme Georges Lucas et James Cameron, des hommes assoiffés d’évolution et de progrès. De grands romanciers et écrivains y sont également cités et valorisés tels que Herman Melville, Rudyard Kipling, etc. La liste est longue…

 

 

© 2009  -  Photos Alexandre Rosa - Festival Jules Verne Grand Rex 

Travel Pics - Avec son aimable autorisation.

En 1998, un an après sa disparition, l’ombre du commandant Jacques Cousteau plane sur le festival et les hommages au grand homme de la mer y sont multipliés. Pour ce septième festival, Jean Christophe Jeauffre et Frédéric Dieudonné, les fondateurs, invitent le compositeur John Scott en tant que membre privilégié et grand collaborateur de Jacques Cousteau.

Le contact sera vite établi avec les membres organisateurs du festival qui commanderont au musicien anglais pour l’année suivante, un thème musical caractérisant la signature de ce grand événement annuel. Le compositeur écrira en quelques jours une splendide et grandiose ouverture symphonique pour le festival Jules Verne qu’il dirigera lors de plusieurs concerts à Paris.

 

C’est au cours de l’année 2001 que le musicien composa la musique du premier documentaire du JVA mis en scène par Jean Christophe Jeauffre, "L’île du Diable, l’Archipel des mondes perdus" , une expédition en Guyane Française.

 

En 2002, c’est à l’occasion d’une expédition à bord du trois mats "Le Belem", le célèbre voilier français à trois mats, que John Scott renouera avec l’esprit d’aventure et l’écriture symphonique lyrique. Combinée en quatre segments musicaux, l’oeuvre est conséquente et longue.

Tantôt intimiste avec des solos d’instruments, tantôt puissante avec des bourrasques musicales, écrite à la manière d’un ballet ou d’un opéra, le musicien anglais puisera ses inspirations directement sur les lieux mais aussi à bord du très beau 3 mats lors d’une expédition à laquelle il participa en première loge.

Avec "Belem" John Scott développa une symphonie démesurée, riche en rebondissements musicaux et parsemée d’une délicate nostalgie qui porte si bien sa signature.

Le musicien prouvera une fois de plus sa grande forme, son sens aigu de la créativité et son amour partagé de la mer, une des plus belles oeuvres de toute sa carrière, assurément. Pour le musicien : sa meilleure !

 

poster_festi.jpg

Le concert donné en 2001 pour la planète à l’institut océanographique laissa un souvenir mémorable. Exclusivement consacré à la musique du maestro anglais, lui donna l’occasion d’y jouer ses plus belles oeuvres connues comme "Greystoke" ou "The final countdown" mais aussi d’autres beaucoup plus rares comme la musique du film de Jean Christophe Jeauffre « Devils Island » ou encore la pièce musicale composée en hommage au commandant Cousteau « L’homme qui volait en dessous de la mer »…

D’autres oeuvres issues des films consacrés aux romans de Jules Vernes, "Rocket to the moon" et "20 000 Leagues Under the Sea" y furent jouées.

Un grand moment de musiques de film ! L’aventure Jules Verne  se poursuit pour John Scott qui, en dehors des concerts pour le festival, composera successivement les musiques de cinq autres films écrits et réalisés par Jean Christophe Jeauffre :

 

Whales of Atlantic Explorers : From the Titanic to the Moon

Amazon Trek : In Search of Vanishing Secrets 100 Years

Under the Sea : Shipwrecks of the Caribbean

Red and White : Gone with the West

 

Après plus de vingt ans passés au service du cinéma, John Scott renouera avec le genre du documentaire pour le festival, un retour vers les origines si on peut ainsi dire ou vers une phase importante de perfectionnement musical passée jadis avec le commandant Cousteau, un nouvel appel vers la nature et les grands espaces naturels qui ont fait de lui un « spécialiste » du genre…

 

 

© 2009  -  Photos Alexandre Rosa - Festival Jules Verne Grand rex TravelPics - Avec son aimable autorisation.

bottom of page